Théâtre forum l'étranger

Bienvenus En France, l'étranger est-il le bienvenu?

Dans le monde professionnel, l'Adolescent est-il le bienvenu?

Chacun, chacune, y a – t- il des moments où l'on se sent mal Accueilli ?...

Cette soirée est l'aboutissement d'un travail avec des lycéens du lycée Professionnel Joliot Curie et des demandeurs d'asile hébergés au CADA du Bassin de Thau.

 

 

 

Théâtre forum

DÉCEMBRE 2018 - JANVIER 2019

COMPAGNIE DES NUITS PARTAGÉES, CENTRE DES DEMANDEURS D’ASILE ESPERAN'THAU, LYCÉE JOLIOT-CURIE, Sète, Seconde Maintenance des Equipements Industriels.

Dans le cadre du programme de Lettres - Parcours de personnage- et du parcours citoyen consacré aux secondes, les élèves de seconde MEI 2 ont participé à un projet de théâtre-forum autour du thème de l’accueil des étrangers et au-delà, de la rencontre avec l’autre. 

L’an passé, la compagnie était déjà venue présenter une pièce de théâtre écrite, mise en scène et interprétée par Céline Mainguy, intitulée « (Bien) venus ».

Un groupe de demandeurs d'asile a travaillé, en parallèle, en théâtre forum, et est venu rencontrer les élèves. 

Deux restitutions ont été proposées, l’une ouverte au public et l’autre au lycée, en direction d’autres élèves de seconde. 

Quelques réflexions des élèves :

Les personnes qui jugent et sont indifférentes aux situations de détresse perdent leur humanité. "

" Il y a trop de colère, en l’humain. "

" J’ai un sentiment d’impuissance et c’est frustrant. "

" On n’est pas assez informés. On utilise des mots et des chiffres qui déshumanisent les personnes. On influence l’opinion publique en faisant passer les étrangers pour un danger. "

" Je me sens concerné. Nous sommes tous d’ailleurs. Je suis fils d’immigré. Ma mère n’a plus de passeport alors qu’elle est mariée à mon père et que je suis français. Le racisme, ça ne sert à rien. "

" Chaque histoire, chaque personne est unique et touchante. "

" Je pense que les personnes doivent prendre le temps de se connaître à la place de rejeter. "

Ce que j’ai retenu, en ce qui concerne l’accueil de l’autre, c’est qu’il faut éviter l’agressivité et privilégier le dialogue et la communication. L’agressivité engendre l’agressivité et le dialogue engendre la bienveillance, la solidarité et des rapports humains cordiaux."

"Un seul élément suffit parfois à tout changer. Le danger, c’est l’effet de groupe, d’uniformisation."

"La violence ne résout rien !"

Il est important d’accepter de se mettre à la place de l’autre pour voir les choses différemment, changer d’attitude. Avant de réagir ou juger l’autre chacun devrait se poser la question : que ferais-je / dirais-je à sa place ? ".

Merci aux intervenantes, Céline et Linda. 

Mesdames Massat et Lirari